Monument en l’honneur de l’abbé Raynal

La Société d’Étude Guillaume-Thomas Raynal et la Société Historique d’Auteuil et de Passy ont entrepris de rendre hommage à l’œuvre immortelle de l’abbé Raynal, précurseur de la lutte contre l’esclavage et promoteur des Droits de l’homme, en érigeant un monument en son honneur, sur les lieux même de sa disparition le 7 mars 1796 (1 rue des Batailles à Chaillot), à l’extrémité de l’avenue du Président Wilson (Paris XVIe), sur les bords de la Place d’Iéna, face à la statue du Général Washington.

Ce monument prendra la forme d’un obélisque sur le modèle de celui, inspiré par Benjamin Franklin, qu’il fit lui même ériger en Suisse, sur le bord du lac des Quatre cantons en 1783, en l’honneur de Guillaume Tell et des premiers fondateurs de la liberté helvétique.
Ce monument, frappé par la foudre en 1796, a aujourd’hui disparu.

l'honneur de l'Abbé Raynal dans le XVIe arrondissement de Paris

Projet de monument en l’honneur de l’Abbé Raynal dans le XVIe arrondissement de Paris

L’obélisque érigé sur les lieux même où vécut l’abbé Raynal n’est pas un simple monument en l’honneur du philosophe, c’est aussi le prolongement de son œuvre. Monument hymne à la liberté, il vient rappeler que c’est un français ami et promoteur de la jeune Amérique qui fut le précurseur de la lutte contre l’esclavage.

Trait d’union entre la Révolution américaine et la Révolution française dont l’histoire s’est écrite en ces lieux, le monument deviendra un nouveau symbole du rapprochement entre la France et l’Amérique, rappelant les relations entre Benjamin Franklin et l’abbé Raynal, dans le XVIème arrondissement du Paris d’aujourd’hui.

Ce projet a reçu le soutien de l’Institut de France, de la Mairie du XVIème arrondissement, du Conseil départemental de l’Aveyron, de l’Académie des Sciences Lettres et Arts de Marseille, de la Société des Lettres Sciences et Arts de l’Aveyron et de plusieurs autres institutions et associations. Il est actuellement inscrit aux projets participatifs de la Ville de Paris.

Voir aussi le site : http://www.abbe-raynal.org/images/memoire.pdf

_________________________________________________________________________

Le mardi 22 mai 2017, le Conseil d’Arrondissement de la Mairie du XVIe a voté le vœu
suivant :

 » Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment l’article L2511-13 ;
Vu le règlement intérieur du Conseil du 16e
arrondissement ;
Considérant le travail de recherche entrepris par la Société Historique Auteuil Passy en partenariat avec la Société d’étude Guillaume Thomas Raynal afin de permettre à la Ville de Paris de rendre hommage à l’Abbé Raynal, précurseur de la lutte contre l’esclavage et promoteur des Droits de l’homme et du citoyen, décédé à Paris (1, rue des Batailles) le 7 mars 1796 ;
Considérant que cet hommage à l’Abbé Raynal pourrait prendre la forme d’une dénomination d’une allée à proximité de son lieu de décès ;

Sur proposition de Claude GOASGUEN, Député – Maire,

Le Conseil du 16e arrondissement émet le vœu :

Que la ville de Paris honore la mémoire de l’Abbé Guillaume Thomas Raynal en attribuant à l’allée centrale de l’avenue du Président Wilson, entre la place d’Iéna et la place de l’Alma, le nom de « Allée de l’Abbé Guillaume Thomas RAYNAL » ainsi que la pose d’une plaque commémorative .  »